lundi 7 mai 2018

Ginny sweater, sweater cosplay sans sweater curse

J'ai encore tricoté cosplay ! Une version pull du Owl Cardigan aussi connu sous le nom de Ginny Cardigan est tombé de mes aiguilles avec sa chouette dentelle hibou (ahum). Une demande fort fort lointaine de Mademoiselle.

the unofficial Harry Potter Knits

Cette occasion s'est ponctuée de récits, Owl cardigan est un tricot à histoires, sans drame avec des rebondissements, du suspense, de la tension dramatique et beaucoup de psychologie dedans. Si !


L'adaptation


Le patron initial est se trouve (ici) dans le Unofficial Harry Potter Knits . En XS, il nécessite 1050 m de fil, présentement de la Semilla Melange de BC Garn. Ce fil sec non urticant est un 100% laine bio certifiée Gots un peu étrange, mais pas désagréable.

Owl cardigan Ginny

Le Owl Cardigan est doté de micro-poches dans laquelle se trimbale une baguette qui, chez une moldue, n'aurait jamais fini de tomber, d'autant qu'elles ne sont pas exactement bien alignées, ces poches. La bande de boutonnière n'est pas impeccable: trop de boutons, trop de gondolage... ça tiraille. Le Ginny cardigan présente quelques fausses notes mais "exprès" : comment peut-on faire cohabiter une bande de boutonnage débraillée avec un motif dentelle élaboré sans une bonne raison ? 

Si on se réfère à l'histoire, Molly Weasley a réalisé cet ouvrage. C'est une tricoteuse enthousiaste d'un niveau intermédiaire-stationnaire qui ne se perd pas dans la perfection : elle tricote utile pour sa (trop) nombreuse marmaille.

Ces détails considérés, Mademoiselle et moi décidons que le cardigan deviendra plutôt un pull sans poche puisqu'une Moldue n'a pas de baguette magique et que j'aime ( me perdre dans ) la perfection. Le montage préconisé dans les explications était de bas en haut (bottom up), ce qui me laissait le temps de résoudre la question de l'encolure.

Ginny sweater

Au départ, j'imaginais une sorte de col en V. Inapproprié. Puis, un col bateau avec un rouloté. Incompatible avec la dentelle. Clin d'oeil à Molly, j'improvisai finalement un hybride de raglan suivi d'un bord brut efficace. Cette finition "sans finition" n'est jolie que si le jersey est parfaitement régulier tout en donnant un caractère "home made" de tricot niveau intermédiaire-stationnaire.

Je ne suis pas peu fière de ma trouvaille !

encolure Ginny sweater

Du cosplay au Sweater Curse


L'empilage s'est réalisé sur fond d'anecdotes tirées des livres et films Harry Potter, l'occasion pour Mademoiselle ( qui avait hâte de voir l'ouvrage achevé), de revisiter quelques chapitres sur le thème du tricot. Evidemment. Nous nous souvenions spécifiquement d'une scène ménagère où des aiguilles tricotaient seules en même temps qu'une préparation d'un dîner... Le rêve ! Sauf qu'elle provenait du génial spin off les animaux fantastiques (et dont le second opus sort l'hiver prochain. Chouette !)

Ginny sweater

Un matin, devant un thé au lait miellé, et alors que j'effectuais quelques rangs, Mademoiselle me raconte que dans le tome 4, Hermione tricote des vêtements pour les Elfes de maison au sein d'une association S.A.L.E de manière à les sortir de leurs conditions choquantes d'esclave. " Merveilleuse idée ! m'exclamais-je". Mais mon ado relativisa rapidement l'histoire : les Elfes de Poudlard libérés se trouvaient en fait privés de maître donc de travail et la salle commune  Griffon d'or ne tardait pas à devenir repoussante de saleté. Hermione fut sommée de cesser sans délai de tricoter pour libérer les Elfes...

Rebondissant sur cette l'histoire, je lui raconte celle d'une malédiction tricot évoquée récemment par Alice Hammer dans un de ses posts Instagram : le Sweater Curse 

Ginny sweater owl back

Le Sweater Curse est une croyance qui dit que si une tricoteuse donne un chandail tricoté main à un proche, alors cela conduira à rompre avec cette personne, parfois avant même que l'ouvrage ne soit achevé. Les malédictions tricotesques se situent entre les légendes urbaines et les phénomènes psycho-sociologiques. Cela pourrait être lié à une gratification insuffisante, une mission de sauvetage d'une relation merdoyante ou simplement déséquilibrée voir un timing foireux d'un tricot qui n'arrive pas à temps ou qui n'est pas aimé par celui qui le reçoit...

"ça n'arrivera pas avec celui-là" me rassure Mademoiselle.

Ginny Sweater par lafeemoimeme

Ma pomme fut une victime du sweater curse à plusieurs reprises. J'ai entrepris un châle pour ma grand mère une semaine avant qu'elle ne s'en aille pour toujours. J'ai encore du mal à y repenser. Une autre fois, j'ai imaginé le châle Carrie pour une amie que je ne vois plus depuis 3 ans sans aucune explication... Ceci et d'autres petites blessures m'ont fait prendre quelques décisions salutaires auxquelles je ne déroge plus  : 

- tricoter beaucoup pour soi-même :o)
- ne pas tricoter pour plus de deux personnes par an.
- ne jamais tricoter de grosses pièces pour autrui.
- ne jamais tricoter pour qui ne sait pas ce que cela représente en terme de temps ou qui s'imagine que tu peux vendre tes ouvrages (et en vivre !)
- ne tricoter que ce qui me fait techniquement plaisir : un fil sympa dans un coloris que je ne porterai jamais, qui apporte une nouvelle compétence, une construction plaisante, me fait participer à un test knit...
- ne tricoter que des fils merveilleux acquis par le demandeur.
- écrire le modèle de tricot pour le rentabiliser si je l'ai imaginé pour quelqu'un.
- apprendre le tricot à un tiers plutôt que de tricoter pour un tiers.

Ce qui fait que désormais, lorsque je tricote pour autrui, j'ai déjà pris ma part de satisfaction avant d'offrir l'ouvrage. La gratification de celui qui reçoit n'est pas une attente de reconnaissance, ce qui rend la transaction plus simple (et saine) pour tous le monde. Le Ginny sweater a rempli quelques unes de ces conditions de tricot pour autrui, un défis cosplay-technique intéressant, la narration d'histoires passionnantes et des discussions matinales...

Aujourd'hui, Mademoiselle est partie au collège avec son pull, les cheveux ramassés en natte. Elle est si jolie dedans, que j'ai le coeur tout gonflé de bonheur d'avoir tricoté pour elle et sans l'ombre d'une malédiction.

Ginny Sweater à Chassiron d'Oléron

Une malédiction tricot à raconter ?
Comment vous évitez-vous le syndrome sweater curse ?

4 commentaires:

  1. Quel joli pull ! j'adore ce motif dans le dos, c'est très original.
    Et que Mademoiselle est belle dedans, il lui va à ravir.
    Mamivette.

    RépondreSupprimer
  2. Il est vraiment chouette ce pull aux hiboux ^^. Et ton post est bien agréable à lire. Moi c’est l’inverse: je me suis dépêchée de tricoter un châle monumental pour ma Maman avant qu’un vilain cancer ne l’emporte. Elle n’aura eu son châle que 2 mois mais au moins il lui a fait plaisir. À part ça, je tricote rarement pour les autres, juste la famille et encore... J’aime beaucoup ta liste de résolutions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien heureuse que ta maman ait eu de toi pour s'enrouler dedans même que 2 mois :o)

      Supprimer