lundi 20 juin 2016

J'ai cousu des Sneakers !

Et si je vous disais que réaliser ses chaussures est non seulement possible mais plutôt fastoche ? Me croiriez-vous ? Projet fou ? Projet flou ?

sneakers en shweshwe indigo motif intersection

Pas du tout ! Faire des sneakers est un petit défi vraiment très valorisant.

Une joyeuse collab'


Il se trouve que pour Shwe Chic, j'ai joué les testeuses pour réaliser les espadrilles sneakers de Julie de DamnGoodCaramel, une serial-hard-DIYeuse qui se lance dans des réalisations pointues mais accessibles pour qui sait couper un patron, faire fonctionner sa machine à coudre, réaliser un point de feston. Du grand bluff, j'ai adoré ça !

Vous m'objecterez avec raison que j'ai déjà fait des espadrilles alors, c'était un peu facile. Couper et assembler 6 morceaux entre eux n'a rien de complexe, cette couserie est assez rapide, j'ai connu largement plus difficile : la dentelle du bal des papillons aussi douloureuses qu'une rage dentaire ou encore solutionner le montage invisible des semelles de chaussons ... 

Bref, munie du patron encore en élaboration, j'ai fait un peu à ma sauce, le tutoriel étant encore en maturation chez Julie.

Ma paire de sneakers...


sneakers en shweshwe indigo motif intersection

... a été réalisée en 38 avec : 

- 50 cm de shweshwe indigo intersection décatit d'un bon lavage en machine
- 25 cm de coton uni bleu ciel pour la doublure.
- De l'entoilage tissé fort qui colle bien (Mercerie de charonne)
- un bout de cuir (les chutes du BHV ou d'ailleurs...)
- 16 rivets oeillets (BHV ou d'ailleurs)
- des lacets en 90 cm
- du fil de coton Cartier Bresson de grand-papy Eugène.
- Une paire de semelle d'espadrilles

couture de sneakers

Le patron comporte 6 pièces. Très rapidement, voici le principe d'assemblage. Les pièces en tissu sont entoilées avant d'être assemblées aux empiècements de cuir. Les 3 éléments sont alors associés à la doublure, les bords surfilés pour que cela soit bien propre avant la pose du biais.

Le biais est issu d'une bande coupée dans la diagonale d'un carré. J'opère toujours sur l'endroit du motif de manière à suivre le graphisme. Le shweshwe indigo motif intersection présentait une symétrie parfaite en 3,5 cm sans aucun raccord de motif à faire. Une aubaine toute particulière au shweshwe : ce tissu est magique :)

zoom sur les lacets de sneakers shweshwe intersection

Les pièces sont positionnées de manière symétrique autour de la semelle pour être piquées au point de feston. Pour obtenir un ajustement parfait, j'ai épinglé mes pièces en positionnant correctement l'angle de chaque côté et piqué ensemble la pièce centrale et les côtés. 

zoom sur l'empiècement sneakers shweshwe intersection

En moins de deux heures, j'admirais mon pied gauche habillé de shweshwe ! Il fallu un peu moins de temps encore pour faire tomber la seconde chaussure.

sneakers en shweshwe intersection

Pour conclure sur cette production pédestre...


Je bluffe mon monde qui s'extasie sur mes tatanes : le patron de Julie fait "waaaaaaaa". Solide, les sneakers font le job aussi bien qu'une paire d'espadrilles lambda en étant très très confortable.

sneakers en shweshwe intersection

La sortie du patron se fera en exclu sur Shwe Chic, à suivre aussi sur Facebook et Instagram . Vu que j'ai encore quelques paires en assemblage, il est raisonnable de prévoir que d'autres billets sur le sujet seront bientôt publiés !

25 commentaires:

  1. J'adore! elles sont absolument magnifiques!

    RépondreSupprimer
  2. Extra ! coudre soi-même ses chaussures, quel challenge ! bravo pour cette paire de sneakers super sympa et je sélectionne ton billet sur Abracadacraft aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  3. canon !!! j'adore, je veux les mêmes !!

    RépondreSupprimer
  4. super !
    une question (car ça me démange furieusement) : la couture au point de feston pour rejoindre semelle et dessus, ça tient vraiment, dans le temps ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les espadrilles sont toutes festonnées, même celles en magasin. C'est même fait à la main le plus souvent, en Espagne et dans le pays basque notamment. Je ferai, c'est promis, un retour sur état des sneakers l'année prochaine ;)

      Supprimer
  5. OH ! qu'elles sont jolies ces espadrilles. Avec ce tissu, cela donne un rendu très original. J'aime beaucoup.
    Mamivette.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis bluffée! Effectivement faire soi-même ses chaussures, et avec un tel résultat, c'est génial!

    RépondreSupprimer
  7. Ma-gni-fi-que!! Est-ce qu'on peut acheter le patron? Il va sortir?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va sortir sur Shwechic dans très vite bientôt :)

      Supprimer
  8. Wahou ! Superbes ! Je vais suivre tout ça de très près, à voir si je réussirai à me lancer. Mais en tout cas c'est une belle réussite, bravo !

    RépondreSupprimer
  9. Une cousette bien originale ! C'est très sympa de nous faire partager cette bonne idée qui fera sûrement des émules ! Bravo !

    RépondreSupprimer
  10. Elles sont super canons, j'adore. Tu me donnes très envie détester moi-même ! :)

    RépondreSupprimer
  11. Elles sont superbes ! J'avais flashé sur celles de de Julie de DamnGoodCaramel et ta réalisation est chouette ! J'adore ton choix de tissu !

    RépondreSupprimer
  12. Tu pourrais presque me convaincre à porter du talon plat... sauf que j'attends la suite avec impatience :-)

    RépondreSupprimer
  13. C'est génial, tout bonnement mais il faut tout de même que la MAC puisse coudre le cuir.

    RépondreSupprimer
  14. Alors j'attends avec impatience!!!

    RépondreSupprimer
  15. J'étais déjà bluffée par celles de Julie et j'adore bien évidemment celles-ci. Très joliment réalisées, j'attends le patron avec impatience!!
    kiki34

    RépondreSupprimer
  16. J'adoooore !! vivement la sortie du patron ! quel pied de coudre ses propres pompes !

    RépondreSupprimer
  17. Magnifique et jouissif.
    J'attends la sortie du patron pour m'amuser moi aussi ! Merci !

    RépondreSupprimer
  18. Magnifique et jouissif.
    J'attends la sortie du patron pour m'amuser moi aussi ! Merci !

    RépondreSupprimer
  19. déjà je bave devant celles d'un blog australien, celle ci sont splendides et puisque tu dis que c'est un "jeu d'enfants"....j'hésite encore;;;;

    RépondreSupprimer
  20. Essaye car qui n'essaye pas... ;o) Le tutoriel est gratuit et tu peux te lancer avec une toile bon marché. Je prépare un article sur la vie des sneackers durant l'été, un retour crash test sur le matériel, la durabilité des chaussures, toussa. Quand je fabrique un truc, j'aime que cela dure et je ne suis certainement pas la seule à l'espérer :)

    RépondreSupprimer