lundi 18 avril 2016

Zoom sur la cuisine

Je fais une pause dans mes couseries calamiteuses et mes tricots interminables pour prendre les rouleaux. Rien ne vaut de faire autre chose pour générer des idées neuves et retrouver une énergie pour achever ce qui devient laborieux. 

pinceaux

Si le chantier "cuisine" de ma maison à la mer a déjà fort évolué depuis un an, la rénovation est une discipline qui demande énormément de patience et de temps avant de prendre forme.


A l'origine



La cuisine est le centre de la maison : elle donne sur la pièce principale du salon et sur la terrasse, proposant un très grand volume dans une hauteur classique de maison oléronnaise.


Le mobilier de la cuisine équipée est composé de meuble bas plutôt en bon état sauf un caisson et le plan de travail en carrelage qui mérite d'être remplacé.

Le plafond est en lambris, matériaux traditionnels des vieilles maisons du coin. Si un conduit de cheminée est encore présent, la cheminée a été retirée car elle menaçait les tuiles.


Récupérer ou la grande étape du démontage.


Il aura fallu beaucoup de temps et d'huile de coude pour démonter, nettoyer, poncer, réparer les éléments de cuisine.





Faire sauter le carrelage, le restant du mur de cuisine....



Une grosse semaine a été nécessaire pour retirer les papiers avec l'aide des petites mains sur les 50m2 de cuisine-salon et une chambre :  Trois couches se superposaient, révélant des murs en siporex sains.


Ce bricolage est loin d'être une science exacte et les surprises sont nombreuses, bonnes ou mauvaises. C'est ici que se mesure le grand bluff des émissions déco, qui proposent du home staging en moins d'un week-end alors que pour qu'une peinture tienne des années, chaque étape doit être faite avec sérieux et minutie.

Le tanin



A l'automne, j'ai commencé à peindre les plafonds en lambris dans la chambre qui allait devenir le lieu de mes brico-tests.


Après une première couche d'accroche universelle et un séchage réglementaire, j'ai passé une couche d'acrylique blanche, puis une seconde. Au séchage, le tanin du lambris traversait inexorablement que le plafond ait été lessivé ou pas. Google en renfort, j'ai testé l'application d'un fondur pour bloquer le bois avant de mettre une sous-couche. Une victoire sur le tanin qui prolongeait le traitement des plafonds pour réussir à obtenir un résultat à la hauteur de mes espérances.


Alors que nous concevions un caisson à spot pour camoufler le bloc cheminée tout en positionnant judicieusement la lumière au dessus du plan de travail, le traitement des meubles de cuisine a été engagé.

Rénover les meubles


Si les nouveaux produits du marché permettent soit disant d'échapper au ponçage, il reste encore le meilleur moyen de nettoyer des bois encrassés.


Par précaution, nous avons passé une couche de fondur avant de laisser temporairement notre chantier.

Le long week-end pascal nous a vu débarquer en camion avec le nouveau plan de travail, quelques meubles et cartons. La couche d'accroche et deux couches d'acrylique ont été passées avant de laisser une nouvelle fois notre chantier.




Ceci permettait de laisser sécher la peinture pendant 40 jours, afin d'obtenir un tendu optimal. Oserai-je dire qu'il ne reste plus qu'à assembler ? Il faut encore enduire et peindre le mur adjacent, trouver le vaisselier, mettre en place l'îlot central... Nous ne devrions pas chômer ces prochains jours !

Très bonnes vacances à tous !

2 commentaires: