lundi 1 février 2016

Le panier des vêtements à recycler

Le panier des vêtements à recycler est toujours un énorme tas de choses à faire : réparations, ajustements, trouver les idées pour faire de ce qu'on ne porte plus, un vêtement qui ira jusqu'au bout.


Habituellement, je déteste. Mais cette fois, j'ai pris du plaisir à redonner une seconde vie, surtout lorsque Mademoiselle hérite de mes nippes trop petites, surtout lorsque l'ajustement est simple comme bonjour, ou quand les réparations sont un peu magiques...


La blouse pour Mademoiselle


Il y a quelques années, j'adorais le comptoir des cotonniers pour ses vêtements résistants et sobre. Sauf que j'ai eu quelques déboires de taille : ma blouse préférée a rapetissé. Elle est restée dans le panier à recycler pendant deux ans jusqu'à ce qu'un tri fait d'essayages montra qu'elle allait presque à Mademoiselle si je reprenais un poil l'encolure.

Blouse CDC reprise sur l'encolure
Blouse sur l'endroit

Le centre tracé à la craie, une pince de trois centimètres a remis la blouse dans une proportion idéale pour ma Dizans.

Sur l'envers, une seule couture à trois centimètres.

Elle lui va parfaitement bien. Lorsqu'elle la porte avec son jean gris, j'ai l'impression un peu étrange de me croiser :o)

Blouse CDC reprise sur l'encolure

Le t-shirt lumière en shweshwe luciole.


Shweshwe indigo jaune motif luciole et t-shirt troué

Mon bouif a le chic pour les trous. Celui-là, placé à cet endroit, montre une créativité sans borne. Un jour, alors que le dit t-shirt trainait non loin d'une pile de shweshwe de ma boutique, j'ai trouvé que le tissu indigo jaune motif luciole marchait vraiment avec le t-shirt favori de la mère du Sizans. Franchement ? C'était écrit, non ?


Je le dis souvent, les shweshwe sont des tissus magiques : il y a un motif pour chaque personnalité et pour chaque sorte d'ouvrages.


Le reste ne fut qu'un ravaudage rapide pour inventer une étiquette en bas, en utilisant la lisière de la toile, de sorte qu'on ne pourrait plus soupçonner qu'il y eut un trou en cet endroit.



Notre compteur 2016 affiche à ce jour 2 recyclages, un début qui a remis deux vêtements dans le circuit des textiles portés. Nous sommes fiers de cette petite contribution écolo-responsable. D'ailleurs, mon petit bouif aimerait bien apprendre à se faire des bermudas avec ses joggings troués et ça... c'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde ;o)

5 commentaires:

  1. Bravo! La fermeture du trou est géniale.
    Moi quand c'est trop petit je donne à Emmaus.

    RépondreSupprimer
  2. super ! c'est pas réjouissant au départ, mais je trouve qu'on est quand même super fières du résultat quand on sait qu'on a évité la case poubelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait vrai. J'ai vu ta bidouille T-shirts affectifs sur ton blog, c'est drôlement bien aussi ! Je vais copier :)

      Supprimer
  3. bonne idée la pince dans le dos de la chemise, mon ado risque de mettre la main sur mes chemises si je lui montre. T'as de la chance, quand la Miss fait des trous dans ses tshirts, je ne peux pas les réparer de manière aussi discrète.
    merci pour ton blog :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite et de ton commentaire gentil. Il y a bien des vêtements qui ne sont pas aussi bien réparés, c'est certain mais quand je peux en sauver un... ;o)

      Supprimer