lundi 11 janvier 2016

Begonia Swirl

Dans la hotte du père Noël 2015, il y avait le Begonia Swirl, destiné à Mamivette qui aime bien mes châles et me le dit souvent ici.


Tricoté en novembre, il est remonté sur les aiguilles peu avant les fêtes parce que je ne le trouvais pas fini. Voilà qui mérite d'être expliqué...

Le pattern


Il faut le dire haut et fort, le bégonia est un gratuit de Ravelry, il vaut le coup d'être tricoté pour sa forme amusante et sa simplicité, il est disponible en version française. Les débutantes en dentelle s'en sortiront avec une quantité d'anneaux marqueurs bien disposés pour gérer chaque section.
Plutôt bien expliqué (sauf un bémol sur la grille que je n'ai pas su suivre comme la plupart du temps), le bégonia est tombé une première fois pour être lavé, bloqué et photographié.


Mais il me chiffonnait. En comparant la version anglaise à la version française et essayant de comprendre l'affaire des deux rangs supplémentaires ajoutés par le traducteur, j'ai fini par détricoter le dernier rang pour remettre les très nombreuses mailles sur les aiguilles, sans en perdre une seule. Une chance.

J'ai ajouté 4 rangs pour que les bégonias soit achevés dans leur totalité, ce qui me laisse penser que j'ai dû faire une erreur dans la lecture du pattern. Cette pirouette ayant suffit à corriger la bordure, retenons que l'ouvrage est achevé dès lors que les deux feuilles du bégonia sont totalement dessinées.


Araucania Botany Lace


Araucania Botany Lace est une laine teinte à la main, selon des techniques anciennes de peinture qui viendraient du Chili, un mérinos éclatant de couleur, très agréable à travailler, fin et régulier soit une belle qualité prometteuse d'un ouvrage qui dure dans le temps. Un peu plus de 800 m de fil a été utile soit deux écheveaux de 410 m en aiguille 4 bien qu'il se tricote en 3,25.


Au cours du tricot, j'aurais eu envie de le tisser pour ne pas perdre l'effet multicouleur de l'écheveau comme cela m'arrive souvent, me faisant comprendre l'intérêt du fil gradient.

Voici le Bégonia Swirl en version araucania


Voici le Bégonia Swirl en gradient (merci à OceanKnitter qui accepte que je publie sa photo)

© OceanKnitter

Bon à savoir, non ?

Pour conclure sur l'araucania, son aspect chamarré permet d'accommoder des tenues variées en apportant une touche de couleur effet bonne mine.

Le blocage


L'effet swirl complexifie le blocage d'autant qu'il a dû l'être par deux fois. Après un lavage à l'eucalan, j'ai choisi de ne pas le bloquer comme Ocean parce que je trouvais cela moins facile à porter même si c'est juste merveilleux à regarder.


Après le rajout des rangs supplémentaires, j'ai utilisé la vapeur du fer pour humidifier les bégonias et les étirer légèrement.


Allant avec à peu près tout et entre autres, ma robe en jean favorite du moment, j'aurais bien conservé ce Begonia Swirl, travers de tricoteuse ;o) Puisque je l'ai fait une fois, pourquoi pas l'imaginer en blanc de soie pour une prochaine fois ?

3 commentaires:

  1. Superbe! En soie, ce serait une très belle version pour le printemps.

    RépondreSupprimer
  2. Ce cadeau m'a fait très plaisir et je peux dire qu'il est magnifique. Plusieurs personnes de mon entourage ont remarqué ce très beau travail. Bravo encore. Mamivette.

    RépondreSupprimer
  3. cet ouvrage est superbe, je l'imagine bien dans les tons chauds d'automne mais aussi, pourquoi pas, dans des tons très clairs, blanc cassé, beige,en soie ou lin pour l'été.......les idées germent petit à petit,bravo La fée soi-même.

    RépondreSupprimer