lundi 27 février 2012

Couture pléthorique du dimanche

Ce week-end, j'ai fait place net dans la boite à projets. Il y avait trop d'ouvrages en souffrance (ou trop de souffrance dans l'ouvrage au regard du tas pasfini). De fait, j’ai trié, fait progresser, achevé, ce qui devait l’être.

Une robe issue du livre Basique pour petite filles est sortie de ma MAC pour Mademoiselle Sizans ainsi qu’un caleçon des Intemporels pour Petit Doux, en passe d’accéder au monde des grands, transformant ainsi un gros coupon de coton vichy en deux petits vêtements assez adorables.


Dans le détail, il m’a fallu 3h de réalisation pour la robe. Très simple dans la conception, j’en ai profité pour m’appliquer, en posant le biais de manière invisible. Le résultat est bluffant, même si j’avoue qu’il faut un minimum d’habileté et une bonne vue pour coudre à 2mm des bords sans faillir (tout en respirant normalement). Le caleçon a été d’une rapidité déconcertante : 1 heure coupe incluse. Si ce modèle passe le crash test de l'essayage, j'en ferais d'autres dans des restes de cotonnades en manque de perspective.

Évidement, mon élan s’est trouvé ralenti par le manque de matériel adéquat ou d’autres imprévus. Une chasuble en Wax (tissu rapporté d’Afrique par ma sœurette qui aime les lions) reste en attente d’un fil de couleur acceptable. Je reviendrais à l’occasion d’un autre post sur le cauchemar de la robe à encolure bateau des basiques d'été en attente de finitions.

Somme toute, ce dimanche, la boite à projets couture a repris un volume acceptable d’en cours  et de projets futurs. Dimanche soir, j’ai rangé rubans et boutons, livres et patrons en me disant que Mademoiselle Sizans s’habillait désormais en 8 ans. L’année prochaine, je n’utiliserais pas ces patrons là. En replaçant le coussin d’allaitement, fraîchement habillé d’un tissu d’ameublement, une vague de nostalgie m’a envahie. Le téléphone a sonné me rappelant que mes blonds revenaient mardi ! Youpi !

1 commentaire: